dimanche 2 janvier 2011

DE PEDIBUS

    Où était-ce ? Que la langue me sauvât ! Oui, c'était dans l'Atlas (bienheureux le pays qui a ce nom pour ses montagnes !). Dans la partie sud, moins haute, pré-saharienne. Nous avions une voiture et un adorable guide. Adulte, il chantait une mélopée qui m'avait semblé enfantine, sans arrêt. Puis un barrage de police, car nous nous trouvions dans la zone contestée du Sahara occidental, avait expulsé l'homme de la voiture. Plus tard, nous nous étions trouvés cantonnés par l'armée dans un bar de Laayoune-Plage. Plus tard encore, bien plus tard, j'avais compris qu'en chantant le guide comptait la distance. C'était un vrai guide. De même, nous comptions nos chants et poèmes en PIEDS. Qu'on ne me prît par pour autant pour ce qu'on appelait aujourd'hui un "écrivain voyageur". J'avais bien peur que si l'on avait mis autant de temps pour définir cette catégorie, c'était que sur la planète, devenue nom commun et qu'on dénommait de plus en plus sous cette appellation, il n'y avait plus un pas à faire sur Terre - qui était le même endroit avec majuscule. Comme Dieu.     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire