vendredi 30 septembre 2011

DICTA III

Belle invention que l'impératif imparfait, cela manquait. Comment n'y penserai-je pas plus tôt !

Heureusement il me reste le futur de rédemption, grâce auquel je peux m'absoudre avant que d'avoir péché.
                                    

                                              Natacha.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire