dimanche 23 octobre 2011

PANEM ET CIRCENSES *

* " Du pain et des jeux ", revendication romaine.       


LANCEMENT DU GRAND JEU-CONCOURS DE LA  
CLINIQUE DES RENONCULACEES :

LAQUELLE AVAIT GAGNE MON COEUR ?

article 1. Pouvaient participer Mmes et Mlles les femmes de ménage, cuisinières, serveuses, aide-soignantes, infirmières et doctoresses, jardinières, souillons, sous-maîtresses, mères supérieures, mal mariées, riches veuves, brodeuses, fileuses, gardeuses d'oies, peigneuses de porcs etc. Et ce n'était pas Cendrillon, essayer une grolle ne convenait pas à l'organisateur dont les fantasmes étaient plus complexes. 

article 2. Indice : il s'agissait d'une infirmière. 

article 3. Essayiez quand même, les autres. Qui ne tente rien n'a rien. 

article 4. L'organisateur bénéficiait du plein accord de sa compagne officielle à la condition expresse que la malheureuse gagnante ne fût désignée que le jour même de la fin de son hospitalisation (à lui).

article 5. Il fallait dire que j'en pinçais sérieusement pour elle.

article 6. Le prix serait un livre ainsi qu'un poème d'Alen Leoz dédié et dédicacé.

article 7. Cinq ou six lots de consolation seraient des poèmes dédiés et dédicacés - dont un à titre dérogatoire à un vieux monsieur que j'adorais.

article 8. Les poèmes, sur l'autorisation de leur dédicataire dont n'apparaîtrait que le prénom, seraient publiés sur le Blog.

Le présent règlement était constaté par un huissier quelconque, très quelconque même (Lefoieduvoisin, un nom de ce genre qui  m'échappait à cause des médicaments).

D'ici le jour tant attendu je vous laissais guetter les indices, cogiter, parier, vous disputer. Et rêver de moi les tristes nuits de garde sans infarctus. Faisiez vos jeux, patientiez.

La gagnante serait désignée le vendredi 29 octobre.






 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire