jeudi 29 décembre 2011

YS 3

               UR VOUEZH              

               

               Et je parle par le vent et je
               Parle par la bouche étrangère

               
               Et soudain l'oiseau tient la note
               Et je suis l'exilé du grand poème

               
               Goût de la main goût de la mort
               Agrippée aux doigts de la main

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire