jeudi 19 janvier 2012

DICTA IV

     CHOSES DITES.
   
    " J'avais vu deux fillettes exhiber pour mendier un macaque grelottant, sous une pluie à moitié glacée. Elles s'accompagnaient d'un orgue de barbarie. Je m'avançai vers elles et leur prédis la mort du singe. Elles me reprochèrent de leur porter la poisse. Une passante, entendant deux fillettes invectiver un homme d'âge mûr, m'avait foudroyé du regard. Le lieu était investi d'un monde qui courait les bras chargés de cadeaux de Noël, un monde souvent même agacé, visiblement, de devoir se presser ainsi les bras chargés de cadeaux. C'est qu'ils étaient lourds, ces cadeaux. Ils semblaient tous le même, ils étaient tous le même. "
     
     Ici je posais quatre questions à mes lecteurs.
     
     Quel auteur citais-je ?
     Où, et quand, l'action avait-elle lieu ?
     Quel était le cadeau qui pesait lourd ?
   
     Réponse bientôt.
     Augmentée sans doute d'un commentaire.
   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire