vendredi 10 août 2012

TAG !

    Les Russes étaient de sérieuses adversaires. Pourtant aujourd'hui grâce à l'une d'entre vous (j'avais regardé le ciel c'était un jour féminin et puis je vous avais promis ça, les filles) c'était une Allemande qui s'était qualifiée pour me lire en premier malgré un décalage horaire défavorable. So guten Morgen. Lasst uns beide lesen und schreiben. Nun kommt eine zwölfjährige Halterophile. Sehen Sie ihre Oma, wie sie stolz auf sie ist. Und zwei Roms sind in Frankreich eingetreten, nachdem sie eingetreten sind.*  Eine Schande für dieses Land, dessen Sprache so schöne Sachen seit dreihundert Jahren sagt, und das so schrekliche Köpfer abgeschnitten hat. English humour with german language, that was this Blog too. See you girls ! 

* Wünschen Sie ihre Gesichte anzuschauen ? Nichts leichter. Dazu gehen Sie auf Kwarkitos letztes Post und lesen Sie es. Oh Roms , Syldaves vielleicht, das weiss ich nicht. Weder Deutsch noch Französich, klar.     

2 commentaires:

  1. Je suis à la fois très touché et quelque peu déconcerté par cet enthousiasme. Je l'accueille cependant avec autant de gratitude que de perplexité d'autant plus qu'il vient de vous qui savez si bien écrire, sans rester à la surface des choses et en donnant beaucoup de poésie à vos propos (et parfois en plusieurs langues :-) . Pour ma part j'essaie juste d'agencer des textes et des photos avec parfois la sensation de n'avoir pas grand chose à dire ni rien de très original à montrer et me demandant s'il est bien nécessaire de s'obstiner et pourquoi je le fais.
    en tout cas merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "S"il est bien nécessaire de s'obstiner et pourquoi je le fais." A mon tour de vous prier de ne pas cesser ce que vous faites. Encore une fois c'est la TENUE de votre blog, de vos images, de votre langue, qui m'émeut. J'ai toujours été un élève irrégulier, j'ai vécu mille fois un instant, peut-être aussi fort que mourir. Je n'en suis pas mort et j'en mourrai. Je suis moi aussi et touché, et déconcerté. Que nos deux façons de nous exhiber soient. Elles ne sont différentes qu'en apparence et nous le savons tous deux. Sur l'aquarium j'ai aussi une chose à dire, Kwarkito, et même sans jambes de fille dedans. Cette chose vous sera dédiée. Et, si vous le permettez, salut à la vôtre de fille, je vous la sens si unique. 

      Supprimer