jeudi 4 octobre 2012

MIROIR III




je ne te savais pas un visage toi qui me dévorais des yeux je questionnais d'immenses mains ouvertes qui n'étaient à personne que j'appelais le vent par exemple que je remplissais d'oiseaux qui revenaient les manger
 
je ne te savais pas un visage toi toi



*
 

les  yeux à la limite d'être le nom donné aux yeux (préliminaires au contact avec le nom de
 


 
 
parmi l'air la brûlure a terminé un visage
 
ce visage longtemps (dit-on) interrogea l'air brûlé



 
 

 


 





 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire