dimanche 24 novembre 2013

AIMES-TU LE VENT OU LE CONTRAIRE 12/13



Pour Jean-Bernard Huygues.

Les oiseaux les vastes oiseaux
Ceux qui sont leurs propres adieux -
Le bouquin du ciel est fermé.
Eh lève le menton d'une pauvresse:
Son non-regard est ton non-toi.
Tu vas sur le trottoir bouclé ?
Sur la Terre close des satellites ?
L'accordéon pend de ton cœur
Tu n'es que nue sur la terrasse
Nue comme du cinéma
Voici tes mots ils sont tes lèvres





Pour Charlotte Gainsbourg, oui, beaucoup pour elle.

Tu n'es que nue sur la terrasse
Nue comme du cinéma
Voici tes mots ils sont tes lèvres
Ta vie est ton gravier nu-pied
Tue nue encore plus nue que nue
Alors tu descends vers le fleuve
En calmes plis de ta vieillesse
Vent ! O rochers arrachés loin




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire