jeudi 6 mars 2014

ELYSEZ-VOUS

Je reprends. Voyez-vous, je suis prof de français, j'ai fait d'énormes fautes. Je préviens tout individu, groupe, association, parti ou groupe politique : la formule qui fait mon titre, ainsi que la précédente comportant des fautes d'orthographe, est exclusive. Quiconque l'utilisera oralement dans un discours public, ou à l'écrit par voie d'affiche ou de publication, non seulement à quelque échéance électorale mais à tout moment, et en tout pays ou le français est statué langue officielle, s'exposera à des poursuites judiciaires, sauf autorisation de ma part. Rappel : ce qui précède (comme le reste d'ailleurs), édité sur un blog, a valeur de publication et relève des dispositions de la loi française. Amis : allons, ne vous glacez pas ; pour le poète, la langue juridique exerce une sorte de fascination. La vie m'y plonge alors je l'imite. Vous le comprenez ? Ou les mots ne sont rien ?

1 commentaire:

  1. C'est passque Achille Talon (érudit) y s'étonnait que Lefunesse (sé le méchant) y se soit pas présenté avec ce slogan pour être et lu. Bon c'est pour les aficionados de Greg mais n'empêche, y zon beau êt bocoup dans tous les partis et gagner des sous, j'ai trouvé ça tout seul alors je le garde. C'est toujours un truc que les populistes n'auront pas (ou alors qu'ils me flattent ; non, pas comme ça ; mieux).

    RépondreSupprimer