jeudi 13 mars 2014

REESSAI DE POESIE

Revoici la fille au violon, L'épaule - oui la plus nue au monde. Et et la nuit n'a rien de l'Homme, Mais peu à peu la lune elle reste. Babel elle balbutie et moi Et c'est la langue et c'est l'horreur. O fils ô chœur à bouche fermée, Te voici la bouche sans le m.

2 commentaires:

  1. Revoici la fille au violon,
    L'épaule - oui la plus nue au monde.

    Et et la nuit n'a rien de l'Homme,
    Mais peu à peu la lune elle reste.

    Babel elle balbutie et moi
    Et c'est la langue et c'est l'horreur.

    O fils ô chœur à bouche fermée,
    Te voici la bouche sans le m.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis désolé. Le poème, c'est le commentaire. Encore un changement m'a échappé. Une mise à jour quelconque ? Et je dois casser ma voiture parce qu'une vitre reste ouverte ? Allons, soyons sérieux : changeons tout, et tout de suite. Sinon on n'a rien à dire, on est aussi nuls qu'une météorite. Allons, vite. Vite. Et avec le moins de casse possible, mais ça va être dur.

    RépondreSupprimer