mercredi 25 juin 2014

A IMES-TU LE VENT OU LE CONTRAIRE XXII / XXII

XXII


Femme un peu mutine en chemise de pluie
O eau d'un centre ou d'une source
Et muette de te voir couler le soleil
D'avoir soudain été abandonnée
Debout entre du vent et ton visage
Si tu restais comme tu restais ?
Un peu mutine en ton centre désert
Si tu restais comme je me tais 

                        *

Toujours iront les fleurs
Tombereaux d'orphelines
Prenant des doigts au froid...
Moi qui ai le secret de
Ces cœurs qui sont détruits
C'est trop de trous dans le néant
Partout dans l'hirondelle
En remplacement du vent

4 commentaires:

  1. Le premier vers du poème XXII est une citation de kwarkito.

    RépondreSupprimer
  2. Les variations de taille ne sont pas de mon fait.

    RépondreSupprimer
  3. Pour les habitués : je maintiens que ça commence à devenir un "truc" que je vais maintenir, mais je voudrais offrir autre chose aussi. Par exemple, pour le découpage des régions, on peut refaire comme en Françafrique. Je recommande au passage le film "Quai d'Orsay". Très à mes lecteurs.

    RépondreSupprimer
  4. j'aime beaucoup la deuxième strophe (ce qui ne veut pas dire que la première me déplaît)... la citation surprend... et cette aptitude à rendre poétique le réel me surprend et je l'envie d'une certaine façon..

    RépondreSupprimer