jeudi 23 octobre 2014

CHASSE-NEIGE CONTRE FALCON

Un chasse-neige qui massacre le Falcon du PDG de Total, même moi je l'aurais pas inventée. Je connais des mouettes et des macareux moines qui doivent bien se marrer du côté de Brest, en souvenir de leurs ancêtres. Eux aussi Total les empêchait de décoller. Je suis surtout désolé pour les pilotes, l'hôtesse de l'air, et Vladimir Martynenko, ce héros. Et qu'on me mette Nantes en Bretagne, ça commence à aller. 

Ah oui, il faudra aussi que je vous parle d'Ottawa. Et de Calais. Que de boulot. Amitié.

2 commentaires:

  1. J'en ris encore (tristement pour les macareux moines). Pardonnez-moi de pouffer bêtement du présent, de concert avec mes bêtises sur l'inactuel. Et demain, si je peux, je vous promets plus fort encore.

    RépondreSupprimer
  2. Enfin si je peux, ou mieux encore si un émir se prend les pieds dans ses skis. Ou si Kobané ne tombe pas parce que quelqu'un décide que Kobané ne tombera pas. Moi par exemple, une fille inconnue que je n'ai même pas reconnue, elle revient de Syrie par le gaz d'Ukraine et par Areva, eh bien qu'est-ce qu'elle regrette !

    RépondreSupprimer