mardi 3 mars 2015

FERMÉ MAIS

juste pour cause d'inventaire. Ce blog exploitait une technologie à la mode, soit. Mais qu'il me sollicitât de venir à lui, c'était non. J'avais bien assez d'addictions. Fournir mon poème à date fixe, réagir à l'actualité comme j'y avais pensé en janvier dernier, vous livrer au laser la dernière de mes élucubrations, non non non. 

Ecrire ici le roman qui m'occupait actuellement, en feuilleton puisque l'exigence du genre avait pondu de grands romans et des bd magnifiquement construites, eût un sens. Et ce fût une excellente thérapie à ma procrastination habituelle. 

Je me gardais de m'y engager : mieux valût dans mon cas une première étape, comme ouvrir le courrier...

                                  -------------

(et c'est ainsi que le lendemain)

A me relire, il y avait du vrai là-dedans. Donc je vous le publiais. 

SURTOUT POUR SALUER QUI ME FAIT L'AMITIE DE ME LIRE ET LUI DIRE A BIENTOT. BREF ALEN N'EST PAS ENCORE MORT, ET TOI ? 

8 commentaires:

  1. Même que j'ai même pas justifié, tellement il fallait passer à autre chose après.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis dans "L'Ecriture du Désastre", et je me demande si l'écriture n'est pas une addiction puissante (mais c'est par défi, histoire de voir si l'on peut se demander quelque chose après Blanchot). Je lui souhaite donc un bon inventaire et parie sur un prompt retour.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Guillaume. D'être là donc de marcher à mon pas. On ne sait plus marcher en devisant, avez-vous remarqué ? Croyez à la réciproque, je veux dire à ma capacité de faire écho. Un soubresaut de survie me dit de ne pas rouvrir tout de suite un petit in-quarto de Blanchot qui est là tout près, voisin de Georges Bataille qui, lui au moins, jubile pour qui comprend, mais c'est raide tout ça. Oui, je tourne autour du pot je sais. Quand on se sent vieux et qu'on a deux enfants jeunes et qu'on veut écrire... c'est tout simplement ça, faire des infidélités à son portable !

    RépondreSupprimer
  4. Notez que je suis heureux que mon commentaire ait été publié. J'espère qu'il en sera autant de celui-ci. Ah, on monte. Est-ce du chat ou de la femme ? Mes deux plus saines addictions.

    RépondreSupprimer
  5. Le chat étant devant la télé et la femme sortant les griffes, je sais qu'avant la virgule précédente c'est nul. On ne se refait pas et pourtant il faut le faire avant les prochaines élections. De l'humour juif, moi ? Allons donc. Après ce qui s'est passé ? Mais vous plaisantez.

    RépondreSupprimer
  6. Surtout avant les prochaines élections en France. Mieux vaut s'occuper du sort de la genette tigrine (pas "migraine", espèce d'ordinateur, je te corrige et d'importance) et du lézard ocellé. Et puis de Sirvens. (Les actualités, c'est là, c'est dans les commentaires, pour pas polluer. ) Ici je vous laisse pour une colère.

    RépondreSupprimer
  7. Dans ce fil je vais direct aux commentaires. Bravo Alen.

    RépondreSupprimer
  8. Comment voulez-vous que je n'écrive que des commentaires sur moi ? C'est à n'en plus finir. Et puis séparez x et boxon : croyez qu'en termes d'addiction il faut changer de crèmerie chaque fois qu'il est trop tard. Relisez d'ailleurs cette phrase. Encore. Voilà.
    Mais merci avant tout de me lire ici ou là, gringo.

    RépondreSupprimer