mardi 2 juin 2015

PLAT DU JOUR

"Tout jardin sera public. "
               Salah Stétié, L'être, p.52                
                                                




Là le haïku m'échappe
Je rentre dans mon nom
Pour y tourner en rond
Fût-il et y danser

Et qui est aux abois
Sinon ce joli gouffre
Non lui, moi, être,
Fût-il et y danser

J'ai vu chez mon aveugle
Petit os de mon âme
Les mains serrer les choses
Fût-il et y danser

Toi voici les déserts
C'est pour ta petite main
Que je tiens pour quoi faire
Fût-il et y danser

Mon vieux chien tu oublies ?
C'est la fin du jardin !
Ta langue n'y pend pour rien
Fût-il et y danser

Et le merle et le moi
Mais que faire du printemps
Qui sautille seul à seul
Fût-il et y danser

Qui suis-je et sans cela
O mère illimitée
Pour mon bateau petit
Fût-il et y danser

Mon ventre n'est formé
Que d'un ancien cheval
Crevé sous moi guerrier
Fût-il et y danser

La forêt on dirait
Elle abrite un ennemi
On s'y cache ou on rase ?
Fût-il et y danser

Mais qui a refermé
La main de cet enfant
Enfant aux écureuils ?
Fût-il et y danser

Mais faut-il les laisser
Et ce chemin et moi
Nous en aller encore ?
Fût-il et y danser

Là le haïku m'échappe
Je rentre dans mon nom
Pour y tourner encore
Fût-il et y danser

















2 commentaires:

  1. C'est fait, on ferme, tant pis et tant mieux. J'ai des pb. C'est ça, le plat du jour. Ça ne coûte pas cher aujourd'hui. Ça me fait du bien de venir ici et de faire ce que je sais faire. Le "chef" se réserve de décliner le plat. Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup cette comptine enjouée.

    RépondreSupprimer