jeudi 3 septembre 2015

SUPPLICATINES NOMINI PIERRE PEUCHMAURD









Presque riens, glissements à peine, clins d'yeux,
guerres lasses.


                                       Pierre Peuchmaurd

5 commentaires:

  1. (... : ) * C'est ce qu'il dit aussi. Par exemple.

    RépondreSupprimer
  2. - Non mais. "Supplicationes", M. Alen Leoz. Vous n'avez pas honte ?
    - Oh si. De tout d'ailleurs sauf de mes "supplicatines" parce que ça a fait rire un de mes proches. Ça m'apprendra le latin et j'espère que Pierre Peuchmaurd à qui cette page est dédiée en rit et pleure, ce serait son genre, avec voir un truc, dans une broc.

    RépondreSupprimer
  3. Ça me vexe que la machine me situe à 14h37 alors QU'A MA MONTRE il est 23 h 37. Bientôt on ne dira plus à MA montre mais mon père s'appelle quand même Bernard Guinot, ex Directeur Du Bureau International de l'Heure.Eh, oh !

    RépondreSupprimer
  4. Ah, eh bien voilà, je n'avais accès à rien, j'ai parlé en anonyme, j'étais tout simplement sur la session de ma compagne et encore un peu je m'énervais, j'allais fermer le blog, "à la russe", ou me mettre à trop boire ou à me sentir cerné (de partout est redondant). Gaffe Alen espèce de Celte, ne te répands pas non plus après avoir craint de l'avoir ouverte, ta gueule. Rappelle-toi aussi que tu es un chat. Vexé, on part. Mais la queue en l'air, Monsieur Madame ou qui veut l'entendre.

    RépondreSupprimer
  5. Ce que vous avez voulu dire, par exemple, c'est qu'il y a toujours un décalage horaire de plusieurs heures entre soi et sa compagne. D'accord.

    RépondreSupprimer