jeudi 11 février 2016

MOZART, RIEN QUE ÇA, RIEN QUE LUI

Lui. 

Pour avoir trouvé l'immensité du silence dans la musique.

Pour Marc. Pour la mienne de mère.

Pour être délicat et bon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire