lundi 15 février 2016

UN POEME PAR JOUR OU TU ES ABSENTE III

Ah c'est jaunâtre mais joli
Et on inculque inculte et on - le vent

Madame ô maîtresse aux esprits
J'ai eu herbe d'amour entre les fesses 


Oubliée la nuit telle qu'elle l'est
Irregardé ô le nombril d'étoiles

Voilà c'est joli mais jaunâtre
Madame le vent oublie et désoblige


  

2 commentaires:

  1. Madame, jeune Madame, rien contre vous. Mais la langue française, c'est une langue ni républicaine (au secours les discours de la République sur les langues régionales) ni impériale (au secours la communication dans les armées de Napoléon) ni ethnique (comme l'allemand ou l'italien). Il y a sans doute d'autres exemples par le monde, je félicite et bénis votre parcours. La bizarrerie de cette langue est celle de son pays. Le secret est que c'est une langue voulue, par une poignée de clercs, par une descendance de rois. Il faut assumer. C'est autant que je défendrai le béarnais, le corse, le basque (ah le basque !) l'alsacien etc. le breton (ah le breton!), l'occitan (ah, l'occitan!) que je défendrai la langue dans laquelle je m'exprime et m'exprimerai toujours dans tous ses signes. Parce qu'il faut assumer, que diable !
    Mais êtes-vous honnête ou simplement arriviste ?
    La Frane, et simplement les enfants de la France, est-elle une idée universelle ou une colonisatrice ? Dieu nous aide !

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas joli ces accents circonflexes ? Et vous croyez qu'on va vous croire ? Et vos enfants eux-mêmes ? C'est sûr que vos beaux yeux n'ont pas d'accent circonflexe.

    RépondreSupprimer