jeudi 7 avril 2016

KENTEL GENTAN D'A BREZHONEG NULLOS.

Encore une fois, lecteur, retourne en arrière. Il arrive que le passé devienne mieux que lui-même. Du nouveau ? Au nom de quoi ?

2 commentaires:

  1. J'y insiste. C'est encore plus bête donc encore mieux. Marche arrière dans ce blog.

    RépondreSupprimer
  2. Le breton pour les nuls :
    Brezhoneg evit ar re null
    Ken bremaik,
    Kelenner Miliner

    RépondreSupprimer