samedi 14 janvier 2017

14 JANVIER 2017

Je m'appelle je m'appelle ma cuisse
Fausse mésange épaisse

Etranges mes yeux 
Ils ignorent ces routes
Ma cuisse ma mésange cuirassée

Les arbres ouais les forêts passent 
Etre prénom être secrète

Fausse encore si vraie si vraie
Si vraie, si vraie pour toi,

Si vraie





 

5 commentaires:

  1. Je me suis trompé de date hier. C'est une affirmation. Que je reconsidérerai.

    RépondreSupprimer
  2. César Franck, aux affres de l'agonie, une fugue torturante s'est installée dans sa tête. Nous ne la connaîtrons jamais.
    Ses derniers mots ont été :" Mes pauvres enfants".
    Il y a eu joie dans cette journée. Pour moi. Et puis tristesse. Pas après, en même temps.
    Eh, ma fille est géniale !

    RépondreSupprimer
  3. Alors, ça a changé. Je travaille en route. Comme elles peut-être.

    RépondreSupprimer
  4. Non, je ne pouvais pas laisser ça. Là-dessus, bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  5. Euh, juste avant de dormir, évidemment César Franck n'a plus rien à voir là-dedans, puisque j'ai changé mon texte.

    RépondreSupprimer