vendredi 10 mars 2017

LA NUIT SEMEE D'ENDROITS III

To Marian Mac Kay, anywhere she is today,  I hope here and there. 










Et c'est toi mes papillons, pauvres éblouis, toi que le néant froisse


Toi le grattement, 

seule à gratter aux portes du soleil qui vont par millions de portes 


Petite aveugle vers Dieu et je te pousse du pied et ta chanson chemine


Toi au regard aux météores qui crèves les  regards autres que leur chute de météores


Toi entre les arbres, 

mi-morte mi-souriante mi-enfuie entre mes pauvres gestes d'arbre vers ton instant le clin d'œil


Toi au bout de l'enfance en jupe de l'enfance en jupe de fou rire de la fin du monde


Et c'est toi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire